logo il faut aller voir
auto-portrait-150x150

DAMASKIS Chris

Catég

Carnettiste

Carnettiste
Pays

Belgique

Thème

Patrimoine

Patrimoine, Urban sketching, Voyage
Ville

Visé (Belgique)

Après avoir décroché son diplôme de traducteur, il s’embarque pour un premier long voyage aux antipodes : 4 mois en Australie, dont un mois à travailler comme bénévole en réserves naturelles. Aussitôt rentré, il n’a qu’un désir, repartir. Le moyen de concrétiser ce projet: enseigner le français. L’Espagne est sa première destination. Il y passe près de trois années et entame un doctorat. Mais l’envie de repartir l’emporte sur ses ambitions académiques. Cuba sera sa prochaine destination. A son retour, il est mandaté par la Communauté française de Belgique pour enseigner le français comme formateur en lycée bilingue en Slovaquie d’abord, en République tchèque ensuite.

Rentré en Belgique six ans plus tard, il s’inscrit aux cours du soir de l’Académie des Beaux-Arts de Liège, en section BD et illustration. Dans le même temps, il revient à la traduction, travaille comme écrivain public, anime des ateliers d’écriture ludique. Une nouvelle mission en Slovaquie interrompt momentanément son apprentissage du dessin. Il ne s’y consacre plus qu’occasionnellement. Rentré en Belgique en 2013, il termine son cursus à l’Académie, retrouve Fabien qu’il avait connu quelques années plus tôt aux cours de l’Académie et qui l’initie à la pratique du croquis urbain. Ayant renoué avec la pratique de la traduction, il prend conscience que son espérance de vie risque d’en pâtir. Il décide alors de se consacrer pleinement au dessin.

Il rejoint la communauté des Urban Sketchers et participe à son premier Symposium USK en 2016 à Manchester. Il s’est cassé le poignet quinze jours auparavant, mais comme à quelque chose malheur est bon, il peut dessiner sans complexe, de la main gauche, parmi tous ces dessinateurs chevronnés dont il fait la connaissance. Depuis, il partage son temps entre travaux de commande et projets personnels. Il a publié en auto-édition un premier recueil de croquis de voyage, Vodka ta gueule, et un carnet de croquis de Visé, la petite ville où il vit, entre Liège et Maastricht, aux Pays-Bas.

En 2021, il publie sa première BD, Le Champ des Possibles, avec un ami scénariste, qui à travers le parcours d’un ami maraîcher aborde la question de la transition alimentaire. En octobre 2023, il publie Jusqu’au bout de la route, le récit d’un périple qu’il a entrepris avec sa compagne un an plus tôt: un voyage de 80 jours en van aménagé qui devait initialement les emmener en Gaspésie et au Nord-Est des Etats-Unis. Refoulés à la frontière états-unienne à cause d’un séjour en Irak, ils décident de remonter la route 138, sur la côte Nord, jusqu’au bout, là où la route s’arrête. Un parcours riche en découvertes, en émotions et en rencontres. Villes, paysages, faune, voitures anciennes et figures humaines, tout est nourriture à l’affamé !
Epanoui par la pratique du dessin et avide de s’essayer à de nouvelles techniques, de nouveaux styles, Chris n’a qu’un regret, c’est d’avoir commencé le dessin si tard, et de n’avoir ramené aucun croquis de tous ces pays visités à une époque où il ne pratiquait pas cet art.

 

Ouvrages publiés

Jusqu’au bout de la route - Carnets du Québec, auto-édition 2023

Le Champ des Possibles (BD), auto-éditon 2021

Visé en croquis, auto-édition 2020

Vodka ta gueule, auto-édition 2019

Chris Damaskis